Accueil Actualités Peut-on cumuler deux mutuelles ?

Peut-on cumuler deux mutuelles ?

Depuis 2016, les entreprises du secteur privé sont tenues par la loi de proposer à leurs salariés une mutuelle santé. Toutefois, est-il possible de souscrire à une seconde complémentaire, afin de choisir une mutuelle pas chère ou de bénéficier de meilleurs remboursements ?

Dans quelles situations peut-on avoir deux mutuelles ?

Depuis la loi relative à la sécurisation de l’emploi, consacrant l’ANI (Accord National Interprofessionnel) sur la mutuelle santé, la majorité des salariés est contrainte d’être affiliée à la complémentaire mise en place par son employeur.
Toutefois, si le salarié souhaite renforcer son niveau de protection, il peut choisir de souscrire une mutuelle individuelle.

A découvrir également : Quelle vitamine pour renforcer les dents ?

Aujourd’hui, il existe deux situations permettant de cumuler les mutuelles santé.

Le premier cas de figure est celui où vous estimez que votre contrat individuel actuel ne couvre pas assez vos dépenses de santé. De ce fait, vous prenez la décision de souscrire une deuxième complémentaire individuelle, qui est davantage orientée vers le remboursement de vos dépenses de santé les plus importantes. Il s’agit en général des soins relatifs aux dentaire, à l’optique ou à l’auditif. On parle alors d’une surcomplémentaire santé.

A lire aussi : Pourquoi opter pour un coach privé au dépend d'une salle de gym ?

Dans le second cas de figure, vous possédez déjà une mutuelle collective grâce à votre entreprise, mais cette dernière ne couvre pas suffisamment vos besoins de santé. Ainsi, vous souscrivez en supplément une mutuelle santé individuelle, qui est davantage adaptée à vos dépenses médicales.

Peut-on avoir deux mutuelles d’entreprise ?

Outre les deux solutions présentées précédemment, il existe une autre manière de bénéficier de deux mutuelles santé. En effet, vous pouvez cumuler votre complémentaire d’entreprise avec la mutuelle d’entreprise de votre conjoint. Cependant, veuillez noter que ce cumul n’est possible que sous certaines conditions.
Dans le premier cas, vous adhérez à la complémentaire de votre entreprise et choisissez d’adhérer également à la mutuelle obligatoire de votre conjoint. Vous payez alors deux cotisations.
La seconde situation est celle où la mutuelle obligatoire de votre conjoint propose une « couverture familiale obligatoire ». Dans ce cas, vous êtes affilié à la mutuelle proposée par votre entreprise, mais également à la mutuelle familiale d’entreprise de votre conjoint et ce, sans coût supplémentaire.

Quel remboursement attendre lorsque l’on possède deux mutuelles ?

Pour commencer, sachez que le fait d’avoir deux complémentaires santé ne signifie pas que vous pouvez bénéficier d’un double remboursement. C’est un point essentiel à prendre en considération au moment de faire votre choix. En effet, bien que la loi n’interdit pas le cumul de deux mutuelles différentes, vous ne pouvez pas obtenir un remboursement supérieur à la dépense réalisée. De ce fait, si vous êtes couvert au titre de plusieurs complémentaires, cela ne signifie pas que vous multipliez les remboursements. En effet, la seconde mutuelle a pour simple vocation de réduire ou de supprimer votre reste à charge.
De plus, vous ne pouvez pas avoir deux complémentaires liées à votre dossier d’assuré social. En effet, une seule mutuelle est rattachée à votre Assurance Maladie.

Comment se faire rembourser avec deux mutuelles ?

Lorsque vous avez deux mutuelles, la télétransmission fonctionne selon un principe spécifique. En effet, dans ce cas de figure la télétransmission des données n’est effectuée qu’auprès de la complémentaire que vous aurez désignée en premier. Cette dernière vous rembourse selon le niveau de garantie que vous avez souscrit.
Ensuite, vous êtes tenu d’adresser vous-même vos relevés de prestations à la seconde mutuelle, pour que celle-ci complète le remboursement.
Veuillez noter que cette procédure peut prendre un certain temps, puisque les mutuelles envoient généralement leur décompte trimestriellement.

Quel avantage et inconvénient à avoir deux mutuelles ?

L’avantage

Disposer de deux complémentaires vous permet de bénéficier d’une meilleure prise en charge des dépenses de santé.
Par exemple, si vous réglez 65 euros pour une consultation et qu’après remboursement de l’Assurance maladie et de votre mutuelle principale à hauteur de 50 €, votre reste à charge est de 15 €, votre complémentaire secondaire vous remboursera jusqu’à 15 €.
En revanche, si après remboursement de l’Assurance Maladie et de votre mutuelle principale, votre reste à charge est de 0 €, votre complémentaire secondaire ne vous remboursera rien.

Y a-t-il des inconvénients à avoir deux mutuelles ?

Bien que souscrire deux mutuelles vous permet de doubler votre couverture santé, vous devez toutefois payer deux fois les cotisations. Il est possible que cette opération ne s’avère pas avantageuse financièrement, même en bénéficiant de meilleurs remboursements sur vos dépenses de santé.

D’autre part, la télétransmission des informations ne s’effectue que vers une seule complémentaire. De ce fait, vos remboursements sont versés en deux fois, avec des délais différents.

Avoir deux mutuelles : est-ce la meilleure solution ?

Avoir une deuxième mutuelle est certes une option pour obtenir de meilleurs remboursements de santé, mais cela implique également de dépenser davantage (double cotisation de santé) et d’avoir à gérer plus de paperasse administrative.

Il existe d’autres solutions qui vous permettent de bénéficier de meilleurs remboursements, comme le fait de renégocier votre contrat santé. En effet, le simple fait de moduler votre contrat pour l’adapter à vos besoins spécifiques suffit à obtenir de très bons remboursements sans passer par le cumul de mutuelles.

Par exemple, si vous pensez avoir besoin d’une surcomplémentaire dentaire, pensez à vérifier s’il n’est pas possible d’adapter votre contrat pour obtenir une protection plus complète.
Autrement, vous pouvez également changer de complémentaire, pour souscrire aux offres plus compétitives de la concurrence.

ARTICLES LIÉS