Accueil Santé Éveil confusionnel : un trouble du sommeil évitable

Éveil confusionnel : un trouble du sommeil évitable

L’éveil confusionnel est un trouble du sommeil touchant des millions de personnes dans le monde. Il peut affecter autant les enfants que les adultes à un stade différent selon le cas. Quels sont les symptômes d’un tel trouble ? Quelles en sont les causes et les éventuelles complications ? Existe-t-il des approches de traitement ou des moyens de prévention ? Découvrez les réponses à vos interrogations à travers cet article.

Éveil confusionnel : de quoi s’agit-il ?

Aussi appelé ivresse du sommeil, l’éveil confusionnel fait partie des parasomnies tout comme les terreurs nocturnes et le somnambulisme. À la différence de ces derniers, ce trouble est difficile à mémoriser. D’ailleurs, les personnes affectées ne s’en rendent pas compte. Le corps est souvent réveillé alors que vous ne l’êtes pas en totalité.

A lire aussi : Comment envoyer son arrêt de travail à son employeur ?

L’éveil confusionnel présente de nombreux symptômes que d’autres personnes que l’individu concerné peuvent constater :

  • Confusion ;
  • Désorientation ;
  • Hallucination.

Certaines personnes en plein éveil confusionnel ont aussi du mal à parler et présentent des tendances agressives.  allez sur le site web sur ce lien pour découvrir davantage de précisions sur ce trouble du sommeil.

A lire en complément : Soulager vos brûlures d’estomac avec du miel

Quels sont les facteurs favorisant ce trouble ?

L’éveil confusionnel est un état second causé par de nombreux facteurs comme le stress et une maladie mentale. Le stress, les troubles bipolaires et la dépression impactent sur la qualité du sommeil qui peut se terminer par une ivresse du sommeil. L’alcoolisme et l’anxiété sont aussi pointés du doigt pour la même raison tout comme le manque de sommeil.

Il est souvent aussi indiqué que les travailleurs dans les domaines à système de rotation sont plus sujets à l’éveil confusionnel. Cela est dû aux heures de travail nocturnes qui ont tendance à dérégler le rythme circadien du sommeil. Sur le long terme, certaines personnes ont de plus en plus de difficulté à se réveiller et à s’en dormir.

Ce trouble présente-t-il des complications ?

L’éveil confusionnel est un trouble pouvant affecter la santé mentale si elle n’est pas gérée à temps ou correctement. Le stress, le facteur sous-jacent, peut devenir de l’anxiété ou encore de l’angoisse.

Outre sur la santé mentale, ce trouble du sommeil impacte aussi négativement sur la vie quotidienne des personnes atteintes. L’ivresse du sommeil altère chez certains individus la fonction cognitive, ce qui peut se traduire par des difficultés à prendre des décisions et à parler.

Quels sont les traitements les plus connus ?

Les traitements préconisés varient en fonction de la gravité de l’état de la personne et des facteurs de l’apparition de l’éveil confusionnel. Généralement, les spécialistes du sommeil recommandent un changement sur le mode de vie, notamment sur l’horaire du sommeil. Il doit être régulier et suffisamment long. Pour rappel, un adulte doit dormir entre 7 et 9 heures par nuit. Les stimulants sont aussi à oublier avant d’aller vous coucher : écran, boisson sucrée et d’autres.

Pour les traitements médicaux, ils concernent les facteurs sous-jacents comme l’insomnie ou l’apnée du sommeil. La thérapie cognitivo-comportementale peut être aussi évoquée pour des troubles du sommeil.

Quels sont les moyens de prévention ?

Il existe quelques conseils permettant de réduire le risque de déclencher l’éveil confusionnel. Ayez l’habitude de vous coucher à la même heure. Au réveil, prenez votre temps pour vous éviter du stress inutile. Surtout, réveillez-vous calmement à une heure constante tous les jours.

Pour gérer votre stress, vous pouvez vous mettre à la pratique du sport, du yoga ou encore de pilâtes. Les massages relaxent aussi le corps et l’esprit ce qui permet l’amélioration de la qualité de votre sommeil.

ARTICLES LIÉS