Accueil Bien-être Magnésium et grossesse : guide complet pour une maternité équilibrée

Magnésium et grossesse : guide complet pour une maternité équilibrée

Le magnésium joue un rôle crucial dans de nombreuses fonctions corporelles, notamment les contractions musculaires, la régulation du rythme cardiaque, la production énergétique et la santé osseuse. Pendant la grossesse, les besoins en magnésium augmentent, car il est nécessaire pour la croissance de l’embryon. Il est également important pour maintenir la santé de la maman enceinte, en aidant à réguler la pression artérielle et à prévenir les crampes et les spasmes musculaires. Dans cet article, on vous explique comment assurer son taux en magnésium durant la grossesse, quels sont les nutriments riches en magnésium à privilégier, et quand recourir au complément en magnésium.

Magnésium et ses bienfaits pendant la grossesse

Le magnésium est indispensable pour les femmes enceintes. Il participe à de nombreux processus dans le corps, comme la production d’énergie, la synthèse des protéines, la transmission nerveuse et la contraction musculaire. Il contribue également dans la prévention des crampes, qui sont fréquentes pendant la grossesse. Prendre du magnésium pendant la grossesse contribue aussi à renforcer le système immunitaire et à réduire l’anxiété. 

A voir aussi : Clinique capillaire à Nice : tout ce qu’il faut savoir sur leurs interventions !

Une alimentation riche en minéraux comme le magnésium, la vitamine, le calcium et le fer est essentielle pour eux. Pendant la grossesse, les besoins en magnésium augmentent, car il est nécessaire pour la croissance de l’embryon et la formation du placenta. Il est donc essentiel d’assurer une part suffisante en magnésium par l’aliment. En cas de besoin accru en magnésium, une prise associée à une vitamine B6 peut être recommandée par le médecin. 

Les alimentations les plus riches en magnésium sont les légumes verts, les fruits secs, les céréales complètes, le chocolat noir et les eaux minérales. Il est recommandé de consommer environ 360 mg de magnésium par jour pour les femmes enceintes. Cependant, évitez la prise de médicament contre-indiqué.

A lire également : Astuces pour surmonter la peur de réussir

Dans certains cas, les magnésiums riches en minéraux peuvent être prescrits par le professionnel en nutrition, notamment en cas de contractions prématurées. Il existe différents compléments à base de magnésium, sous forme de comprimés, de gélules, de sachets ou de solutions buvables. Il est important de respecter la posologie indiquée sur Vidal ou l’emballage du produit, et de ne pas dépasser la dose maximale de 600 mg par jour. Choisissez des produits bio et sans additifs ni ingrédients nocifs pour la santé.

Le magnésium est essentiel pour les femmes enceintes et en allaitement. Il a de nombreux bienfaits pour la maman enceinte et son futur enfant. Il est important d’en consommer suffisamment par la nourriture. Il faut toutefois veiller à ne pas en abuser, car un excès de magnésium peut avoir des effets indésirables, comme des troubles digestifs, une baisse de la tension ou une diminution de l’absorption du fer, de vitamine et du calcium.

Apport en magnésium par l’alimentation

L’alimentation est la principale source de magnésium pour la femme enceinte ou en allaitement. Il est donc important de choisir des aliments, qui contribuent au bien-être de la maman et du futur nourrisson. Le magnésium est présent dans de nombreux produits alimentaires, notamment les fruits secs, les céréales complètes, le chocolat noir et les eaux minérales. Ces nutriments apportent également d’autres nutriments essentiels, comme le fer, le calcium et les vitamines.

Pour optimiser son taux de magnésium par l’alimentation :

  • Variez les aliments, 
  • Consommez-les frais en les cuisant à la vapeur ou à l’eau. 
  • Évitez les produits raffinés, les nourritures trop salées ou sucrées, et les boissons gazeuses

Ceux-ci peuvent diminuer l’absorption du magnésium par l’organisme. En cas de carence ou de besoin accru en magnésium, il peut être envisagé, sur avis de votre gynécologue.

Supplémentation en magnésium pendant la grossesse

Dans certains cas, les femmes avec une grossesse peuvent avoir besoin d’un complément en magnésium. Si son apport est insuffisant ou si elle présente une carence, comme des crampes, de la fatigue, de l’irritabilité ou des troubles du sommeil, elles doivent y recourir. Une carence en magnésium peut avoir des conséquences néfastes pour la maman et son futur enfant, comme un risque accru d’éclampsie, de retard de croissance ou de prématurité.

Il existe différents types de suppléments à base de magnésium, sous forme de comprimés comme sur Vidal, de gélules, de sachets ou de solutions buvables. Il est important de choisir des produits de qualité, bio et sans additifs nocifs pour le corps. Il faut également respecter la posologie indiquée sur Vidal ou le pack du produit, et ne pas dépasser la dose maximale de 600 mg par jour. Consultez un spécialiste avant de commencer à prendre du magnésium, pour évaluer les besoins réels et éviter les interactions avec d’autres médicaments ou des éléments nutritifs.

L’utilité du magnésium dans la croissance du fœtus

Le magnésium est un minéral indispensable pour le développement de l’embryon. Il participe à la formation de ses os et de ses dents et au bon fonctionnement de son système nerveux. Il est également impliqué dans la régulation du rythme cardiaque, la synthèse de l’acide folique et la production des globules rouges. Le magnésium a aussi une conséquence protectrice contre une complication grave de la grossesse qui se manifeste par une hypertension artérielle et des convulsions.

Pour assurer leur apport optimal en magnésium à l’embryon, les femmes avec une grossesse doivent consommer suffisamment de nourritures riches en cette substance, comme les fruits secs, les céréales complètes, le chocolat noir et les eaux minérales. Elle doit également éviter les facteurs qui peuvent réduire l’absorption du magnésium par l’organisme, comme le tabac, l’alcool, le café, le thé, les sodas et les médicaments diurétiques. En cas de carence, une supplémentation peut être recommandée par le spécialiste comme sur Vidal, sous forme de compléments adaptés à la grossesse.

Vitamines, fer et magnésium pendant l’Allaitement

L’allaitement est une période où les besoins nutritionnels de la femme sont augmentés. Elle doit produire du lait maternel de qualité pour son nourrisson. Il est donc important de veiller à son alimentation, en consommant suffisamment de vitamines, de fer et de magnésium. Ces éléments nutritifs sont essentiels pour la maman et du nourrisson. En effet, ils participent au bon fonctionnement du système immunitaire, à la prévention de l’anémie et à la prévention des crampes.

Pour assurer un apport optimal en vitamines, en fer et en magnésium pendant l’allaitement, il est conseillé de manger varié et équilibré. Privilégiez les nourritures fraîches et de saison. Les aliments les plus riches en ces substances nutritives sont les fruits, les viandes, les poissons, les œufs, les céréales complètes, les fruits secs, le chocolat noir et les eaux minérales. Il est également conseillé de boire beaucoup d’eau, de limiter la consommation de café, de thé, d’alcool et de tabac, et de se reposer suffisamment. En cas de carence, envisagez un complément avec l’avis d’un professionnel. 

Gestion du stress et du magnésium

La grossesse est une période de grands changements, qui peut être source d’anxiété pour la femme enceinte. Celui-ci peut avoir des effets négatifs sur la maman et le bébé. Il peut devenir une source de risque de complications, de prématurité ou de dépression post-partum. Le magnésium peut aider pendant la grossesse, en agissant comme un relaxant naturel. Il favorise la détente musculaire, la régulation de l’humeur, le sommeil et la production de sérotonine, l’hormone du bien-être.

Pour bénéficier des effets du magnésium, il est important d’assurer des apports suffisants, par la nourriture ou en complément. Les plats les plus riches en magnésium sont les fruits secs, les céréales complètes, le chocolat noir et les eaux minérales. Pratiquez une activité physique adaptée, de se relaxer, de respirer profondément et de se faire masser. Ces gestes simples peuvent contribuer à réduire l’anxiété et à favoriser une grossesse plus sereine, pour le bien-être de la maman et de l’embryon.

 

ARTICLES LIÉS