Accueil Santé Entorse cheville : que faire ?

Entorse cheville : que faire ?

L’entorse au niveau de la cheville est un mal qui arrive fréquemment et plus encore aux sportifs. Il s’agit d’un étirement ou la rupture d’un ou de plusieurs ligaments sur cette partie du pied. Ce traumatisme de l’articulation arrive la plupart de temps lors d’une activité sportive.

On distingue généralement 3 types d’entorse classés selon leur gravité. Toutefois, malgré cette distinction, en suivant un bon traitement, vous finirez par guérir de votre entorse. Dans cet article, il vous sera présenté les différents gestes à adopter pour soigner ce mal.

A voir aussi : Comment savoir si on a une mutuelle ?

Les gestes à adopter pour soigner l’entorse

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il sied d’abord de présenter les différents types d’entorses.

Les différents types d’entorses

Comme il a été évoqué d’entrée de jeu, on distingue 3 types d’entorse. L’entorse bénigne ou  légère, l’entorse moyenne et l’entorse grave.

Lire également : Comment obtenir des conseils médicaux ?

  • L’entorse bénigne ou légère

L’entorse légère est la moins grave de ces trois types d’entorse. Encore appelée foulure, il s’agit d’un simple étirement des ligaments. À ce stade, il est encore possible de mouvoir l’articulation. Généralement, l’entorse légère a pour symptômes de légères douleurs qui vont et viennent, gonflement modéré de l’articulation, ecchymose légère ou  absente.

  • L’entorse moyenne 

Il  s’agit ici d’un étirement des ligaments accompagné d’un début de déchirement. Ses symptômes sont constitués  de douleurs plus importantes que dans le cas précédent, les mouvements sont certes possibles mais limités, possibilité d’apparition d’ecchymose.

  • L’entorse grave

C’est le stade le plus critique de ce traumatisme. A ce stade, on assiste à une rupture complète du ou des ligaments avec possibilité d’arrachements osseux, à l’endroit où le ligament est inséré. Les symptômes de l’entorse grave sont : douleurs intenses, gonflement immédiat, apparition rapide d’ecchymose, mouvement impossible de l’articule. De plus, l’entorse sévère peut s’accompagner d’une fracture ou  d’un déboitement de l’articulation.

entorse

Comment soigner une entorse ?

Pour soigner l’entorse, les consignes à observer sont : glace, élévation, compression et repos.

  • L’usage de la glace

L’application de la glace aide à soulager et empêche les parties atteintes d’excessivement enfler. A cet effet, mettez la glace dans un plastique ou dans du linge et appliquez sur la partie douloureuse.

  •  L’élévation

Cette consigne consiste à soulever la région touchée au-dessus du niveau de votre cœur pour aider à éviter un excès de gonflement. Vous pouvez même utiliser un gel anti-antalgique à condition que votre peau ne soit pas lésée.

  • La compression

L’application d’un bandage ou d’orthèse orthopédiques permet de réduire le gonflement. Enveloppez la région douloureuse à l’aide badge élastique.

  • Le repos

Lors du temps de repos, utilisez des béquilles pour soulager le genou ou la cheville touchée, évitez de mettre le poids sur l’articulation douloureuse, utilisez une écharpe pour soutenir l’épaule ou le poigné ou même le coude blessé.

Entorse cheville, quand consulter un médecin ?

Lorsque vous est victime d’une entorse, deux options s’offrent à vous : d’abord, celle de l’auto médication qui consiste à appliquer les consignes présentées en sus. Ensuite, celle d’un professionnel du métier. En effet, si vous ressentez de violentes douleurs, ne pouvez pas vous servir du membre atteint, l’articulation est excessivement enflée, vous constatez un gonflement ou une déformation importante, la meilleure solution serait de consulter un médecin.

ARTICLES LIÉS